top of page
  • Photo du rédacteurAntoine

Réflexions pédagogiques sur l'animation - Les repas

Il est important de souligner que les repas sont des moments importants dans la vie d'une colonie. Trois repas par jour y sont servis, ce qui suffit pour que ces moments soient les plus conviviaux possible. Les repas ne sont pas seulement des moments pour nourrir les enfants, mais également pour réunir tout le monde autour d'une table pour partager calmement un repas et converser joyeusement.



Les enfants à table

Les enfants se placent à la table qu’ils veulent, et les adultes se mêlent aux enfants en essayant de varier d’une fois sur l’autre pour ne pas manger toujours avec les mêmes enfants. Il est important d'insister sur le fait que les places ne sont pas nominatives, en faisant en sorte que ça ne soit pas toujours les mêmes qui arrivent en premier, et en changeant de temps en temps la disposition de la salle.


Le rôle des animateurs Pendant le repas

les animateurs ont un rôle éducatif, le premier d’entre eux étant de faire en sorte que le groupe devienne autonome dans la prise des repas. Cela signifie que chacun soit capable de couper sa viande, de se servir sans renverser etc... Le but ultime est que les enfants parviennent à passer un repas ensemble seul sans animateur, ceci sans débordements, sans disputes et sans que personne ne soit lésé. Pour cela, il est important d’apprendre aux enfants à se servir en sorte que les derniers aient encore de la nourriture. Il est également important de combattre ce vieux principe antisocial qui veut que lorsqu’on n'aime pas quelque chose on « donne sa part » à son copain. A partir du moment ou on n’aime pas quelque chose, on ne prétend pas avoir une part, si on n’aime pas, on ne prend pas et c’est tout. Les parts restantes sont alors partagées équitablement entre ceux qui en veulent.


Le calme à table

Il est important que le groupe sache se tenir et arrive à manger calmement pour ne pas déranger les tables voisines, mais aussi pour préserver le calme nécessaire à la discussion sereine et au repos après les activités. Il existe deux méthodes pour obtenir ce calme nécessaire. La première est le cri sauvage d’un animateur au beau milieu de la cantine « SILENCE ! ». Cette méthode peut avoir un peu d’efficacité sur les petits groupes, mais elle est dérisoire et paradoxalement bruyante avec des grands groupes. La seconde méthode est de mettre en place des règles de bienséance à table, comme par exemple, parler à voix basse, ne pas jouer avec la nourriture, ne pas se lever de table avant la fin du repas, etc. Ces règles doivent être clairement communiquées aux enfants et respectées par tous pour créer un environnement calme et propice à la convivialité.


La qualité des repas

Il est également important de veiller à la qualité des repas servis aux enfants. Il est important de varier les menus et de proposer des plats sains et équilibrés. Les enfants doivent être encouragés à goûter de nouvelles choses, mais il est important de respecter leur choix s'ils ne souhaitent pas manger un plat en particulier. Il est également important de tenir compte des besoins alimentaires des enfants, comme les allergies alimentaires ou les régimes spécifiques.


La participation des enfants

Enfin, il est important de favoriser la participation des enfants dans la préparation des repas. Les enfants peuvent aider à la préparation des repas en coupant des légumes, en mélangeant des ingrédients, etc. Cela les encourage à s'intéresser à la nourriture et à prendre soin de leur santé. Les enfants peuvent également être impliqués dans la prise de décisions concernant les menus et les ingrédients utilisés, ce qui les aide à développer leur autonomie et leur sens de la responsabilité.

En somme, les repas sont des moments importants dans la vie d'une colonie. Ils doivent être conviviaux, éducatifs et respectueux des besoins et des choix des enfants. La qualité des repas, la participation des enfants et le maintien d'un environnement calme sont des éléments clés pour des repas réussis.


La présence des animateurs

Les animateurs se mêlent aux enfants pour le repas, mais lorsque l'on juge que les enfants sont capables de manger ensemble sans générer de problème, alors progressivement on laissera une, deux ou trois tables sans animateurs. Les animateurs seront donc plusieurs à la même table, et se répartiront de façon à être disponibles pour le plus d'enfants possible à ces tables où les enfants auront choisi délibérément la présence d'un adulte.


Les régimes alimentaires

Il est important de respecter les régimes alimentaires des enfants, que ce soit pour des raisons de santé ou cultuelles. Tout régime alimentaire doit être précisé dans la fiche sanitaire et sera respecté par le cuisinier qui proposera un plat de remplacement.


Les pratiques courantes

Il est important de ne pas forcer les enfants à goûter à tout, leur goût doit être respecté. De plus, il est faux de croire qu'en forçant les enfants à goûter à tout on leur donne une alimentation équilibrée, car cela peut entraîner un dégoût pour certains aliments et ne pas respecter leur droit d'avoir des préférences alimentaires. Il est important de respecter les choix alimentaires des enfants et de les inciter à découvrir de nouveaux goûts en toute liberté.


Il est également important de sensibiliser les enfants à l'importance de ne pas gaspiller la nourriture et de les inciter à ne pas prendre plus que ce dont ils ont besoin. Il est également important de les amener à comprendre l'importance de la propreté et de l'hygiène pendant les repas, en leur apprenant à se laver les mains avant de manger et à ne pas jouer avec la nourriture.


En somme, les repas en colonie de vacances sont des moments importants pour les enfants. Il est important de veiller à ce qu'ils soient conviviaux, éducatifs et respectueux des besoins et des choix des enfants. Les animateurs doivent être présents pour aider les enfants à devenir autonomes à table, tout en respectant leur régime alimentaire et en leur apprenant à ne pas gaspiller la nourriture et à respecter les règles d'hygiène et de propreté.



 

Répartition du rabe.


La répartition des yaourts est une question importante. Il est important de rappeler que les enfants ne doivent pas être obligés de prendre leur part si ils n'en veulent pas. Le reste est alors partagé avec les autres. Cependant, il y a une coutume courante qui consiste à ne donner aucun yaourt à des enfants qui en veulent lorsque l'on en a seulement trois de plus que le nombre d'enfants. Les enfants comprennent généralement que "il n'y en a pas assez pour tout le monde, alors personne n'en a". Cette excuse peut passer pour les plus jeunes, mais les enfants plus âgés peuvent demander "Que vont-ils devenir ces yaourts ?". Il y a généralement trois réponses possibles : les yaourts seront mangés par les animateurs, jetés à la poubelle ou mis de côté pour être servis ultérieurement. La solution la plus appropriée dépend des circonstances et des denrées périssables.


Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les solutions courantes pour gérer les aliments en surplus ne conviennent pas. Tout d'abord, jeter des aliments sains qui auraient pu être consommés par des enfants va à l'encontre des valeurs de respect de la nourriture, promeut le gaspillage et peut causer de la frustration chez les enfants. De plus, réserver ces aliments pour les animateurs est inacceptable car ils appartiennent au groupe d'enfants et d'adultes et il n'y a aucune raison que les animateurs se réservent le droit de les consommer. C'est également une forme d'abus de pouvoir.


La meilleure solution pour gérer les aliments en surplus est de les partager équitablement, même si cela peut être difficile lorsque les aliments ne peuvent pas être facilement partagés. Il est important de choisir une méthode qui soit acceptable pour tous les enfants et de l'expliquer clairement. Cela peut inclure des méthodes comme donner la nourriture à un enfant qui n'a pas mangé beaucoup, demander aux enfants de dire "s'il te plaît" pour recevoir de la nourriture ou organiser un jeu pour déterminer qui recevra la nourriture. Il est important de noter que quelle que soit la méthode choisie, il y aura toujours des enfants qui seront insatisfaits. Cependant, cela est préférable à une gestion autoritaire des aliments.


7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page